LA SURSTIMULATION CHEZ LES BÉBÉS


Les enfants et particulièrement les nouveaux-nées sont des éponges. Ils sont particulièrement sensibles aux stimuli. Il faut savoir que dès la naissance, tout est nouveau pour votre bébé. Il découvre le monde, son environnement au jour le jour. Et trop de stimuli peuvent lui faire peur, le désemparer.


Qu'est ce que la surstimulation chez les bébés

Aujourd’hui, les simulations sont omniprésentes dans nos quotidiens. La surstimulation c’est lorsque son enfant est constamment sollicité sans avoir de temps de repos pour faire le vide et apaiser son cerveau. 


Enchaîner les activités, ne jamais s’ennuyer, toujours proposer de nouveaux jeux d’éveil pour développer son apprentissage, évoluer dans un environnement saturé de jouets, de sons. 


Cet état de stress en continu peut vite avoir des conséquences : fatigue, nervosité, insécurité, impossibilité à se concentrer et à mémoriser, agacement ou encore de l’anxiété. 

Sans que l’on s’en rende spécialement compte, les enfants peuvent vite être surstimulés. Il existe plusieurs causes de surstimulation.

Surstimulation auditive


Entre les jouets électroniques, les livres musicaux, les dessins animés, la radio, les jeux dont on aimerait enlever les piles, l’environnement des enfants peut vite être saturé de nuisance sonore. Le cerveau des enfants, et particulièrement des bébés entre 0 et 3 ans a du mal à traiter toutes ces stimulations. Résultat, il est perturbé, agité et se met à pleurer afin d’exprimer son trop-plein de stimulation.  

Surstimulation visuelle


Passer des heures devant la télé et les dessins animés, enchaîner les dessins, les coloriages, une chambre saturée de jouets partout par terre. La stimulation visuelle des enfants est partout. Et cela peut rapidement fatiguer les yeux, donner mal à la tête et engendrer des problèmes de concentration.Cette surstimulation visuelle comme le trop plein de stimulation auditive est bien souvent inconsciente. On ne s’en rend pas compte, mais les enfants peuvent vite est surstimulés.  

Surstimulation intellectuelle


La surstimulation intellectuelle est plus rare que l’auditive ou visuelle. Elle survient généralement lorsque l’enfant est sur-sollicité dans ses apprentissages. Même si cela tient de la bienveillance, pousser ses enfants à enchaîner les activités pour développer sa mémoire, entraîner son esprit de logique sans laisser place au jeu et aux moments de calmes peut entraîner une surstimulation intellectuelle.  

Eveiller bébé sans trop le stimuler

Les conséquences de la surstimulation chez les bébés

Éveiller et aider ses enfants dans leurs différents apprentissages est essentiel. Néanmoins, il faut être vigilant à ce que les stimulation apportées, ne dépassent pas les capacité de l’enfant.De le cas de surstimulation, les conséquences peuvent mener à certains troubles.  

Stress psychologique et anxiété


A force d’être constamment stimulés, les enfants peuvent se mettre à stresser, être anxieux, et conduire à un épuisement physique et moral. 

Autre conséquence de la surstimulation est que votre enfant peut se sentir dévalorisé, pas à la hauteur de vos attentes et développer une perte de confiance en lui.

Troubles du sommeil


La surexposition aux écrans, la surstimulation peut mener à des troubles du sommeil avec des difficultés d’endormissement chez les enfants. Cela a par ailleurs des répercussions sur les capacités de concentration, l’humeur, et peut par la suite générer du stress et de l'anxiété. 

stimuler bébé

Comment éveiller son bébé sans trop le stimuler ?

Un enfant a besoin d’être stimulé pour son développement, pour grandir, apprendre, s’éveiller. Mais il faut faire attention à ne pas trop en faire et à ce que la stimulation réponde à ses besoins et ses capacités en fonction de son âge. Tout est une question d’équilibre.C’est pourquoi il est important de proposer les bons jeux au bon moment pour son enfant. Retrouvez l’essentiel et les bons jouets pour chaque âge dans notre offre de location.   

Faire une rotation de jouets


Le principe de la rotation de jouet est simple. Il suffit de ne laisser à la disposition de son enfant qu’un petit lot de jouets et de changer régulièrement. Pour les plus petits vous pouvez mettre en place cette rotation tous les jours ou tous les deux jours. Pour les plus grand, Vous pouvez espacer les rotations toutes les deux semaines. 


L’avantage ? Votre enfant va beaucoup plus s’intéresser aux jouets qu’il a à disposition et se concentrera avec attention sur chaque activité. Il fera également preuve de plus d’imagination et de créativité pour varier les activités avec un seul et même jouet. 


La location de jeux est une alternative intéressante dans l’idée de la rotation de jouet car elle permet de changer régulièrement les jouets lorsque son enfant se lasse ou grandit et ne joue plus avec certains jeux.

Prioriser des jouets évolutifs et créatifs


Ici, on parle de jouets tels que les blocs de construction en bois. Ces jouets font appellent à l’imagination et à la créativité et avec eux, votre enfant peut passer des heures sans se fatiguer. Ce sont aussi des jouets qui évoluent avec votre enfant et son imagination. A 3 ans, votre enfant va les utiliser pour les empiler, s’émerveiller des couleurs. Puis au fur et à mesure qu’il grandit, les blocs se transformeront en construction plus élaborées. 

Privilégier des moments de calme 


Les enfants ont aussi besoin de moment de calme, de repos. Ces instants là sont essentiels pour le développement des enfants. Un enfant qui s’ennuie, va faire appelle à son imagination, il va pouvoir s’évader, rêver et permettre au cerveau de se reposer.  

stimuler mon bébé en douceur

Surstimulation et consommation

La scène est plutôt classique, lorsque l’on rentre dans la chambre d’un enfant, ce qui saute aux yeux c’est souvent le nombre incalculable de jeux et jouets qui s’y trouve.Que cela soit pour Noël ou les anniversaires, nos tout-petits sont souvent bien gâtés. 

Et la même scène se répète inlassablement. Les enfants jouent avec leurs nouveaux joujoux pendant un temps puis passe au suivant et se lassent très vite. Avoir trop de jouets réduit la qualité du temps de jeu et nos petites têtes blondes ne savent plus où donner de la tête. 


Résultat de ce trop plein de jouets ? La plupart dorment dans les armoires sans être utilisés, ou alors sont jetés. Quand on sait que 40 millions de jouets sont jetés chaque année, cela amène à réfléchir....   

Et si vous passiez à la location de jouets ?


Pour être certain d’offrir à ses enfants les jouets dont ils ont besoin en fonction de leur âge, la location de jouets d’éveil est LA solution. Basée sur le principe d’économie circulaire, elle permet de varier les activités et d’adapter les apprentissages en fonction des besoins de son enfant. 


En optant pour la location de jouet, vous être assurée d’avoir des jouets de qualité sans surstimuler vos enfants, en faisant des économies et sans encombrer la chambre de votre enfant de jouets inutilisés.   

PARTAGER CET ARTICLE



Laissez un commentaire


Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés